Comunhão dos Santos,Comunión de los Santos, Communion of Saints, Comunione dei Santi

domingo, 13 de fevereiro de 2011

Padre Pio et le Purgatoire

prier pour les âmes du purgatoire



 

Padre Pio encourage à prier pour les âmes du purgatoire et pour les pécheurs
LA COMMUNION DES SAINTS
Padre Pio avait l'habitude de recommander à ses fils spirituels la dévotion aux ames du purgatoire.
Il suggèrait de prier souvent pour les esprits trépassés qui se trouvent encore dans un état de purification et de leur demander des graces et des faveurs. Il disait que puisqu'ils se trouvaient dans une condition de souffrances en attente de la béatitude, ils appréciaient grandement l'aide des prières des vivants et qu'ils se souviendraient avec
une grande sollicitude de leurs bienfaiteurs.
Le père était très lié aux trépassés. Sur sa table de nuit, il conservait les photos de ses amis et parents défunts.Lorsqu'il parlait d'eux, il ne les traitait pas comme des personnes lointaines, mais vivantes et présentes.
Parfois, quand il était seul dans sa cellule, il parlait avec les morts à haute voix, comme s'il les voyait. En réalité, il les voyait vraiment. Les religieux qui vécurent à ses cotes ont raconté qu'il leur disait souvent avoir reçu la visite de personnes décédées qui lui demandaient des prières.
"TOUS UNIS DANS LA CHARITE"
Tout ce monde de l'au-delà était, pour Padre Pio, une réalité concrète. Tout en vivant intensément chaque instant de son existence terrestre, sa pensée était toujours fixée sur le monde spirituel invisible car il savait que c'était l'univers de la réalité absolue.
Son rapport avec les saints était très concret. Il considérait les saints
comme des frères chanceux qui avaient atteint la patrie, qui étaient proches de Dieu, et qui pouvaient donc l'aider et aider les gens pour lesquels il priait.  Il était toujours très occupé à prier pour quelqu'un en particulier.Il promettait à ceux qui allaient le trouver pour se recommander à ses prières, de s'occuper d'eux. Et il tenait ses promesses.
Ce comportement du bienheureux vis-à-vis de l'au delà pourrait sembler simpliste aux yeux de certains, car trop semblable au comportement vis-à-vis des gens en ce monde.En réalité, il est faux de penser que le monde de l'au delà est totalement différent du notre. Les
personnes qui meurent et passent dans l'au-delà ne perdent pas leur identité.Elles parviennent à la perfections de ce qu'elles sont. Elles entrent dans une dimension privée des limitations imposées par la matière, par la contingence de notre condition.Mais leur personnalité, leur âmes, leur intelligence, les valeurs spirituelles absolues dans lesquelles dans lesquelles elles ont cru en ce monde, leurs liens affectifs et leurs sentiments, ne changent pas : tout est clarifié, purifié et amplifié par la vérité totale dans laquelle elles se trouvent désormais.
Tout ceci est la "communion des saints" que nous professons dans le "credo", chaque dimanche à la messe. La communion des saints signifie que tous les fidèles, ne formant qu'un seul corps en Jésus-Christ, profitent de tout le bien qui est et qui se fait dans ce corps, à savoir dans l'Eglise universelle. Les saints du paradis et les ames du purgatoire font partie,eux aussi, de la communion des saints, car liés entre eux et avec nous par la charité, les premiers reçoivent nos prières et les seconds nos suffrages, et tous intercèdent pour nous auprès de Dieu. Les hommes et les femmes vivant sur la terre, les ames du purgatoire et les saints du paradis forment le meme corps dans le Christ et participent à tout le bien qui se fait dans ce corps.
Padre Pio enseignait, avec la plus grande simplicité unie toutefois à un sens très concret des choses, à vivre la vérité du corps mystique. Il priait et il souffrait pour aider spirituellement les personnes vivant en ce monde, mais aussi celles qui se trouvaient au purgatoire. Il s'était offert en victime pour sauver  les pecheurs et pour libérer les ames du purgatoire de leur prison.
 " Depuis longtemps je  sens un besoin en moi : m'offrir au seigneur comme victime pour les pauvres pécheurs et pour les ames du purgatoire. Ce désir n'a cessé de grandir toujours davantage en mon coeur, si bien qu'il est devenu, dirais-je, une forte passion. J'ai fait plusieurs fois cette offrande au Seigneur, le conjurant de vouloir déverser sur moi les chatiments qui sont préparés pour les pécheurs et pour les ames du purgatoires, meme en les centuplant sur moi pourvu qu'il convertisse et sauve les pécheurs et admette bien vite au
paradis les ames du purgatoire. Mais je voudrais faire cette offrande au Seigneur pour lui obéir,car il me semble que c'est précisément Jésus qui le veut.(Au Père Benedetto de San Marco in Lamis)."
 
Cleonice Morcaldi nous a également laissé ce témoignage lumineux
   "-Un jour, en confession, je dis au Père : " Je remets entre vos mains toutes mes prières : servez-vous pour les ames du purgatoire que vous connaissez." Padre Pio me répondit :
 -"Pourquoi ne penses-tu  pas à ton papa ?"
   " Il y avait 8 ans que mon père était mort et, inquiète, je lui demandai : "Il est encore au purgatoire ?"
Voyant ma douleur, Padre Pio regretta presque de m'avoir dit cette phrase, mais il me répondit tout de meme : "OUI"., "Quelles prières dois-je faire pour l'en sortir ?", lui demandai-je.    "Toute prière est bonne, me dit-il. Le chapelet, le chemin de
croix, des actes de charité envers son prochain et meme la méditation;"  "Je commençai à prier pour mon papa, pour qui je n'avais  plus prié depuis longtemps.Nous étions presque à Paques. Le vendredi saint, dans l'église de l'Addolorata, le père m'inspira de dire un chapelet. Quand j'eus terminé, je ressentis une   grande joie  dans mon coeur.Le jour de Paques, j'allai me confesser au père et lui demandai : --" Père, mon papa  souffre-t'il beaucoup au purgatoire ?"  " Mais qui t'a dit qu'il était au purgatoire ?", me dit-il.  "Mais, c'est  vous qui me l'avez dit", répondis-je.       "Ah,oui", me dit-il maintenant je te dis qu'il n'y est plus.Samedi  saint, quand Jésus est ressuscité, il est parti avec lui au ciel;"
Padre Pio conseille de demander la grâce de passer de notre lit de mort au paradis
question à Pardre Pio:
-- Pour les ames du purgatoire, vaut-il mieux offrir le chapelet ou le chemin de croix ?        --L'un et l'autre. Réfléchis également sur le fait que les indulgences n'auraient pas existé sans la passion de Jésus.
-Je demande à Dieu de le faire ici, le purgatoire. dit Cléonice
-Moi aussi je demande cette grace. Ce n'est pas à celui qui commence, mais à celui qui finit que Jésus accordera la récompense.
-Comment dois-je faire le purgatoire,ici sur la terre, pour aller tout de suite au ciel? (Cléonice)
-En acceptant tout des mains de Dieu.En lui offrant tout avec amour et action de graces, car il nous donne la possibilité de passer de notre lit de mort au paradis.
-Aide moi à faire le purgatoire. (Cléonice)
-C'est mieux pour nous, et c'est plus parfait de le faire
ici-bas : en souffrant par amour, on glorifie le Seigneur, son amour, sa miséricorde. En souffrant au purgatoire, on glorifie sa justice. Mais la justice suppose la faute. Je préfère glorifier son amour ici-bas.
  
DE:http://sites.google.com/site/celuiquivient/prieres/les-prieres-habituelles/prier-pour-les-ames-du-purgatoire

Sem comentários:

Enviar um comentário